Conseils convalescence après augmentation mammaire

Publié le Publié dans Médecine esthétique

QUE SE PASSE T’IL APRES L’OPERATION ?

Augmentation mammaire

On vous a mise sous perfusion de morphine avec d’antalgiques, dès que vous vous réveillée, vous ne sentez  aucune douleur. Par contre ensuite les seins sont tuméfiés, un peu  tendus, enflés et vous ressentez de l’inconfort, des tiraillements. Ne faites pas de mouvement brusques ou de grands mouvements de bras. Mais ne vous inquiétez pas  ces gênes partent vite. On peut même vous prescrire un traitement antalgique.

Cinquième jour on enlève le pansement que l’on change, mais le septième tout pansement est retiré. On vous fait porter un soutient gorge pendant un mois. Conseil : ne le mettez pas à sécher au soleil, et garder le la nuit. Ce soutient gorge ressemble aux soutiens-gorges de sport. Un autre conseil, gardez le pour l’utiliser lorsque vous faites du sport. Un autre conseil essayez de ne jamais porter de soutiens avec armature car la prothèse roule dessus et s’abîme. Par contre pour l’augmentation mammaire des fortes poitrines, nous devons vous avertir que : leur poids va tirer sur la peau et demandera un petit lifting avec des fils tenseurs pour les remonter au bout de 4 ans. Pour les petits seins cela ne pose pas de soucis, mais pour les poitrines de 90 c/95 c’est un paramètre qu’il faut prendre en considération.

Dès le dixième  jour, la personne  sera amenée à se faire faire des massages lymphatiques, si vos massages sont trop forts, vous allez avoir une coque et vous devrez vous faire réopérer pour qu’on enlève la prothèse et qu’on nettoie la coque, ce qui n’est pas agréable. Ne dormez pas  sur le ventre et ne faites pas  de sports violents quand vous portez des implants.

L’augmentation mammaire donne des résultats immédiats et naturels avec un galbe harmonieux. Certaines personnes remarqueront que les prothèses sont trop hautes et que cela fait un peut effet « dindonne » mais n’ayez crainte, car elles vont tomber un peu et devenir de plus en plus naturelles.

Un autre conseil concernant l’augmentation mammaire : ne pas faire de musculation en écartant les bras et en portant des poids, car vous allez déchirer le petit muscle qui est sur la cage thoracique et votre prothèse va sortir sur le coté du sternum, donc dès que vous vous allongerez de coté, la prothèse mammaire va sortir et vous aurez un coté de sein saignant, ce qui est fort désagréable.  Nos prothèses sont garanties pour certaines dix ans par le fabricant et d’autres quinze ans. Un autre bon conseil, ne faites pas pratiquer de mammographie qui écrase le sein, car vous prenez un risque important, demandez des IRM.

LE SÉJOUR A LA CLINIQUE

Cette intervention nécessite au maximum 24 heures d’hospitalisation ou peut même être en ambulatoire.

NOUVEAUTÉS

Dernièrement la nouveauté c’est le retour aux prothèses mammaires en silicone. Les prothèses sont remplies de « gel de silicone » qui est un matériau biocompatible.

La technologie évolue chaque année, actuellement la qualité des prothèses est supérieure, elles sont beaucoup plus souples, plus élastiques et bien mieux tolérées.

Différentes prothèses (voir l’article ci-joint)

  • La prothèse ronde classique
  • Un implant profilé, rond, en goutte d’eau etc.
  • Les prothèses dites anatomiques qui permet de donner un rendu plus naturel. Elles sont placées derrière le muscle pectoral.

Il faut savoir que l’augmentation mammaire par voie axillaire, c’est-à-dire dans le creux de l’aisselle est très demandé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *